Gorges de la Loire ©Doohan

Back Cartes routières Road-book

Home ] Back ] Balades ] Chambres d'hôtes ] Gîtes ] Dernières Infos ] Plan du site ]

Les gorges de la Loire, du Forez jusqu'au Velay 

Voici une balade qui vous fera découvrir une partie des gorges de la Loire.

Avec un départ du barrage de Grangent (20 km de St-Etienne) et une arrivée proche du Puy-en-Velay, vous découvrirez deux aspects de la Loire :

Proche du barrage de Grangent, une Loire plutôt calme et large, des petites routes viroleuses, des panoramas majestueux, des vieux châteaux forts…une Loire nautique, avec des reliefs accidentés, sauvages et boisés…

Dès l’arrivée sur Aurec-sur-Loire, c’est un fleuve beaucoup plus sauvage que vous découvrirez, une Loire plus tumultueuse, mais toujours avec de petites routes viroleuses et des paysages toujours aussi sympas. Un arrêt OBLIGATOIRE dans le village pittoresque de Lavoute-sur-Loire. Une arrivée prévue au pays de la lentille (faut aimer) le Puy-en-Velay, célèbre certes pour ses lentilles, mais aussi pour sa Madone qui dominent majestueusement la ville (pour info, elle a été coulée avec le bronze de canons).
Sur le conseil du Général Pélissier, Commandant en chef en Crimée, l'Évêque du Puy sollicita de Napoléon III les canons qui seraient pris à Sébastopol. Le 8 Septembre 1855, Pélissier attaquait intentionnellement ce jour-là les forteresses de Sébastopol qui résistaient depuis longtemps. Le soir-même, la place était prise. Du butin considérable de cette bataille, on préleva 213 canons représentant 150 000 kg de fonte de fer qui furent mis à la disposition de l'évêque du Puy (on peint la statue pour éviter la rouille). Pour donner une idée de ce monument unique en France, disons que la statue est placée sur le rocher Corneille (alt. 754 m) à 132 m au-dessus de l'hôtel de Ville.  Le groupe entier, en fonte, avec l'escalier intérieur pèse environ 110 000 kg; la tête de l'Enfant Jésus 1 100 kg et son bras 600 kg. Ces chiffres suffisent pour imaginer les problèmes techniques qu'il fallut résoudre !

Départ donc du barrage hydroélectrique de GRANGENT, pour la découverte du FOREZ

Prendre la direction de Chambles, par la D108, belle montée sympa et viroleuses, route propre, sur 6 km. Arrivés à Chambles, je vous conseille de vous y arrêter, prenez à gauche pour aller au centre du village. Petit village médiéval, avec un panorama fantastique (c’est le point culminant) sur le barrage. Au centre du village, une tour du château est ouverte au public, et c’est gratuit. Outre le barrage, vous verrez la base nautique de St-Etienne. Mais le plus beau, c’est tout de même le relief granitique assez sauvage. Reprendre ensuite la D 1O8 pour une descente tout aussi viroleuse sur Le Pertuiset (environ 7 km de descente).

Au Pertuiset, traverser le pont suspendu (une merveille d’art paraît-il) puis au rond point, prenez tout à droite direction Aurec-sur-Loire, par la D46 sur 8 km. On entre dans le département de la HAUTE-LOIRE.

Attention du Pertuiset à St-Paul-en-Cornillon, la route est dégueulasse, mais en cours de réfection (la falaise se casse la gueule). Prudence donc !!! Après, de St-Paul à Aurec, la route est propre, avec encore des jolies points de vues sur la Loire.

Gorges de la LoireAurec-sur-Loire est un petit village sympa, ceci dit, pas grand chose de phénoménal à voir. C’est à partir de là que la Loire devient plus sauvage.

                La Loire à Bas-en-Basset

Le prochain village est Bas-en-Basset. Deux options pour aller là-bas :

Soit prendre la D46 sur 12 km, pour ça faut traverser Aurec, Passez sur le pont qui traverse la Loire et gardez la D46. La route est très propre, sauf qu’elle ressemble à une grosse nationale. Rien de particulier à voir.

Soit passer par la D47 jusqu’à Monistrol-sur-Loire sur environ 15 km. A Aurec, il faut partir sur la gauche direction Monistrol et ce, avant de traverser la Loire. La route est très viroleuses, très encaissée, points de vue magnifiques mais le tarmac est pourri avec des nids de poules et des chutes de pierres sur un tronçon de 4km après le lieu dit « Les Sauvages ». Prudence donc, mais je vous engage à prendre cette option, si vous êtes amateurs de paysages sauvages, de plus, cette route, au moins sur la montée, colle à la Loire. Arrivés à Monistrol-sur-Loire prendre la D42 sur 5km jusqu’à Bas-en-Basset.

Château de Roche-Baron

Bas-en-Basset est un petit village, on peut allez au château de ROCHE-BARON pour admirer le panorama (compter 1 heure de temps). Enfin, je dis "Château", c’est un vestige, mais on le restaure… sinon, juste après Bas-en-Basset, on peut aller se baigner dans L’ANCE, petite rivière super jolie. S’arrêter au lieu dit « Ancette » (enfin, proche du lieu dit)

Prochaine étape, Beauzac, D42 sur 7Km. Route propre et viroleuses, jolie.

Puis après Beauzac, direction Retournac par la D46. La D46 se prend à la Croix-de-l’Horme, petit bled, néanmoins sympathique. Entre Beauzac et Retournac, environ 8km sur une route plutôt agréable.

Chef d'œuvre de l'art Roman l'ancien Prieuré de Chamalières sur Loire (à coté du village de Retournac), situé en bordure du fleuve, dominé sur l'autre rive par les ruines du Château d'Artias, fut fondé au Xème siècle, église début XIIème .

Prieuré de Chamalières sur Loire

A Retournac, traverser la Loire, puis sur la droite, prendre la D103 direction Vorey (via Chamalières-sur-Loire)  sur 14 km. C’est à partir de Retournac que la Loire devient beaucoup plus sauvage, avec des paysages magnifiques ! La route reste propre, du moins depuis mon dernier passage. On s’arrête à sa guise pour admirer les paysages… y’a plein d’endroits.

Puis ensuite on continu sur la D103 jusqu’au Puy-en-Velay, sur 22 Km. On passe par Lavoute-sur-Loire, c’est un joli village, faut absolument s’arrêter à Lavoute, c’est pittoresque. La route est bien viroleuse, on se fait un maximum plaisir en bécane, jusqu’au terme de cette dernière au Puy-en-Velay (au terme de cette dernière route, pas bécane, rassure moi, Doohan ??).

Voilà, une balade de moins de 100 km, mais viroleuse, physique un peu aussi, surtout qu’on ne roule pas forcément vite, sinon, ça sert à rien de toute façon… Facile aussi puisqu’on remonte la Loire sans vraiment trop s’en éloigner. Maintenant, je vous conseille de faire cette balade dans les beaux jours, parce que dans les gorges, surtout entre Retournac et Le Puy, les orages, ça donne…

Pour le retour, y’a plein de possibilités. Ceci fera l’objet d’une autre balade à venir… (si, je la prépare, enfin, je les prépare. Avec en prime un arrêt au Monastier pour ceux qui aiment le saut en élastique. C’est là bas que j’ai fait le mien).

En tout cas, si on veut la faire sur 2 jours, le 2ème jour pour le retour, je vous conseille de dormir à Lavoûte et de profiter de ce village… Le Puy-en-Velay reste une trop grosse ville pour moi, si vous n’aimez pas les grosses villes, faut pas dormir là bas, mais c’est une solution de repli au cas où !